F.R.M.C: Home Actualités Cyclisme-Tour de Côte d’Ivoire 2016-4è étape Les Lions de l'Atlas se passent la main

Cyclisme-Tour de Côte d’Ivoire 2016-4è étape Les Lions de l'Atlas se passent la main

Par Patrick GUITEY

La 4é étape du Tour de Côte d’Ivoire a eu lieu ce mardi 27 septembre dans la ville de Dimbokro avec la victoire de Chokri El Mehdi qui garde le Maroc haut au cours de ce circuit qui ne devrait pas basculer.

Ce mardi, sous la canicule de Dimbokro, ce sont les Lions de l’Atlas qui se sont adjugés la 4è étape du Tour de Côte d’Ivoire 2016. Si Cissé Issiaka pensait tenir le bon bout lors de l’avant dernier tour du circuit fermé (76 kms), il fut vite cramé par le métier des Chérifiens (Chokri El Mehdi, El Kouraji Mohcine et Mraouni Salaheddine) qui ont investi toutes les marches du podium.

 

Une razzia qui fait sentir la brise du succès aux jeunes hommes de Mohamed Bilal. «C’est ce que nous sommes venus chercher. La victoire. Nous devons garder le même rythme jusqu’au terme de la compétition», a confié souriant le technicien marocain, heureux de voir ses coureurs ravir les trois premières places de la 4e étape à Dimbokro.

Mais aussi de conserver le maillot jaune qui a cependant changé de mains. Sur les épaules de Zahiri Abderrahim depuis le début de la compétition, il est passé chez El Kouraji Mohcine qui affiche 11h31’11’’ au classement général. Les autres pays africains essaient de changer la donne. Mais, ils restent confronter à l’hégémonie marocaine. Outre les deux formations de la Côte d’Ivoire sur lesquelles nous reviendrons, les coureurs du Rwanda, Cameroun, Burkina Faso, Lybie, Rd Congo, Mali n’y croient plus vraiment. Et à chacun sa raison. «C’est vrai que pour l’instant nous n’arrivons pas à sortir la tête de l’eau. Nous sommes à six. Nous aurions pu venir encore plus nombreux. Mais, plusieurs de nos cyclistes sont restés au pays pour préparer le Trophée Chantale Biya. Je dois reconnaitre que les marocains ont pris plusieurs longueurs d’avance», reconnaît le cycliste camerounais Temezé Steve Franklin. Reste à savoir si le rythme pourra être soutenu par toutes les huit autres équipes africaines face à des cyclistes marocains. Qui chercheront à creuser totalement l’écart mercredi lors de l’importante épreuve de la course contre la montre individuelle de 16,3 Kms entre les localités de Loukouyaokro et Toumodi.